Smartwool: un été au frais avec des vêtements en mérinos performants

Nathaniel Martin est un photographe indépendant basé sur la Sunshine Coast de la Colombie-Britannique. Il utilise la photographie comme vecteur pour transmettre des histoires et connecter les gens. Son travail est souvent centré sur les espaces sauvages et ceux qui y sont attirés.

Smartwool: un été au frais avec des vêtements en mérinos performants

Smartwool: un été au frais avec des vêtements en mérinos performants

Si vous ne l’êtes pas déjà, cette conversation avec Joel Fuller, artiste et enthousiaste de plein air, vous en convaincra. 

Vous vous équipez pour rester actifs malgré la chaleur cet été? Croyez-le ou non, la laine devrait être votre premier choix; la laine mérinos de Smartwool pour être exact, en particulier le nouveau Merino Sport Ultralite. Durable et ultraléger, il s’agit d’un mélange de mérinos et de Tencel respirant, résistant aux odeurs et parfait pour les journées chaudes.

Youtube Video

Vous n’avez pas à nous croire sur parole: découvrez ce que Joel Fuller en pense. Joel est un photographe, vidéaste et artiste de Squamish en Colombie-Britannique. Très impliqué dans la communauté du plein air, il est passionné de course sur sentier, de ski de randonnée et de vélo de montagne. Il nous parle de comment il reste actif en été, et de ce qui fait des vêtements en laine son option numéro un pour les mois les plus chauds.

Altitude Sports: Quels sont tes endroits préférés pour courir, faire de la randonnée ou du vélo?

Joel Fuller: Pas évident. En vivant ici à Squamish, on a accès à tellement d’endroits différents pour la course, la randonnée et le vélo. Si on commence par la course, je pense que mes endroits préférés sont les sentiers autour des montagnes Chief et Slhanay, et du parc provincial d’Alice Lakes. Et en été, course jusqu’aux lacs Elfin et retour au coucher du soleil.

Comme je cours sur les sentiers de randonnée, si j’y vais pour marcher, ça veut généralement dire que c’est pour deux ou trois jours, avec mon équipement de camping au dos. Pour ces aventures d’une ou deux nuits, mes endroits préférés sont Squamish Valley, les lacs Elfin à nouveau, et le sommet de Sky Pilot, auquel on accède en prenant la gondole Sea-to-Sky.

Squamish est une destination qui attire des cyclistes de partout dans le monde, donc c’est dur de se tromper pour le vélo. Mais mes coups de cœur sont la zone Diamond Head du parc provincial Garibaldi et Alice Lakes, et mes sentiers favoris sont entre autres les Rupert, Ditch Pig et Highway to Hell.

Pour le plein air, quels indispensables se trouvent toujours dans ton sac à dos?

Ça dépend de l’aventure. Pour la course, je préfère rester assez léger, alors pour toute sortie de moins de 15 kilomètres, je porte seulement une ceinture qui contient des gels, des barres, 500 ml d’eau, des pastilles de purification s’il n’y a pas de source d’eau de confiance sur ma route, et mon téléphone. Pour de plus longues distances, je porte une veste avec une couche supplémentaire, de la crème solaire pour ma peau de roux, plus de nourriture, une lampe frontale, mon dispositif de sécurité InReach et parfois des bâtons de marche.

Pour la randonnée, qui peut inclure du camping et l’équipement qui vient avec: une couche supplémentaire d’urgence, de la nourriture, des bâtons de marche, et sans jamais oublier une brosse à dents; je peux passer des jours sans une douche digne de ce nom, mais sans me brosser les dents, c’est inacceptable (rires).

Quelles sont les qualités que tu recherches dans ton équipement d’entraînement estival?

En été, c’est vraiment important de réguler sa température corporelle, en portant différentes couches qui évacuent l’humidité, sont confortables, légères et respirantes. Comme j’ai la peau sensible, ce n’est pas dans mon intérêt de courir ou de partir en randonnée sans chandail ou en portant seulement une camisole. Alors un chandail - à manches longues ou courtes - que je peux porter à la chaleur et qui reste frais tout en me protégeant du soleil est très important.

La performance quatre saisons du mérinos aide à me garder confortable en me protégeant de la chaleur, en évacuant l’humidité, et en créant le microclimat parfait contre ma peau.

Ce qui est vraiment un superpouvoir du mérinos, c’est sa résistance aux odeurs. On peut courir, marcher ou rouler toute la journée et quand même aller prendre un verre avec des amis en soirée en portant le même chandail dans lequel on a sué depuis le matin. Même après les avoir portés plusieurs fois entre deux lavages, ces vêtements ne sont pas malodorants, ce qui fait de la laine mérinos le matériau parfait pour les aventures de plusieurs jours.

Alors un chandail - à manches longues ou courtes - que je peux porter à la chaleur et qui reste frais tout en me protégeant du soleil est très important.

Je suis à la recherche de chaussettes de sport - des suggestions?

Selon mon expérience, les chaussettes de sport sont incroyablement importantes. Les chaussettes en mérinos, une fois mouillées, évacuent rapidement l’humidité, alors que le coton ou le synthétique l’emprisonne. J’ai fait l’expérience de nombre de courses sur sentier durant lesquelles on aura inévitablement les pieds mouillés, par exemple parce qu’on devra traverser un ruisseau. 

On veut alors des chaussettes qui restent chaudes même trempées et qui sècheront rapidement. Plus elles sèchent vite, moins on a de chances de développer des ampoules. Cela ne revient pas à dire qu’en portant des chaussettes en mérinos, on est à l’épreuve des blessures. C’est important de prendre le temps de s’habituer à de nouvelles chaussures ou bottes de randonnée avant de blâmer ses chaussettes.

Pour la course, la randonnée et le vélo, je préfère une coupe courte ou mi-courte. Pour ce qui est du coussin, plus la journée sera longue, plus on a besoin de rembourrage, à mon avis.

En ce qui concerne la hauteur des chaussettes, je cherche toujours à ce qu’elles soient au minimum plus hautes que mes chaussures à la cheville, comme les ampoules derrière le talon sont les pires. Pour la course, la randonnée et le vélo, je préfère une coupe courte ou mi-courte. Pour ce qui est du coussin, plus la journée sera longue, plus on a besoin de rembourrage, à mon avis.

Comment est-ce que le bon équipement de sport d’été améliore ta performance?

Pour bien performer, on a besoin d’équipement athlétique sur lequel on peut compter, et qu’on peut même oublier. 

Je peux alors me concentrer sur de longues sorties de courses ou de vélo sans être inquiet de souffrir de la chaleur ou de sentir comme un bac à ordures qu’on a laissé au soleil par 30 degrés Celsius, tout en sachant que j’ai fière allure. L’apparence, ce n’est pas tout, mais il y a certainement une part de moi qui fait un lien entre bien se présenter et bien performer. L’aventure et l’équipement vont de pair.

Magasinez Smartwool

Loading spinner
  • Votre panier est vide