Freeskiing According to The Blondes: Friendship, Films, and The North Face

Jeremy Allen  est un skieur, photographe, grimpeur, conférencier et vidéaste accompli basé à Whistler. Grand habitué des voyages, il aime rencontrer des gens hors du commun et cherchent les nouvelles aventures. Son parcours l’a amené à filmer les prouesses des Blondes dans l’arrière-pays.

Freeskiing According to The Blondes: Friendship, Films, and The North Face

Anatole Photographe et cinéaste, Anatole est passionné par le plein et la photographie aérienne. Basé à Squamish, il se spécialise dans les paysages, les sports d’action et l’aventure dans la région de Sea to Sky. Il a photographié The Blondes à l'oeuvre dans les montagnes.

Freeskiing According to The Blondes: Friendship, Films, and The North Face

Texte: Reilly Doucet, rédactrice chez Altitude Sports
Traduction: Stéphanie Major, rédactrice chez Altitude Sports

Le freeski selon The Blondes:

Une histoire d’amitié soutenue par The North Face

Qu’est-ce que ça implique, exceller dans un sport? Pour Emily Childs, Janelle Yip et Tonje Kvivik, le succès ne se mesure pas seulement à la hauteur de leurs prouesses dans l’arrière-pays. Il est également basé sur les expériences qu’elles partagent ensemble sur la route. Elles forment The Blondes, une équipe de ski basée en Colombie-Britannique, qui s’est fait un nom grâce à son énergie débordante et à son immense talent en freeski. 

Entre leurs populaires vidéos et un nouveau contrat avec The North Face, The Blondes se taillent rapidement une place de choix dans le monde du ski. J’ai eu la chance de discuter avec elles afin de connaître ce qui se cache derrière leur attitude authentique et leur désir de repousser leurs limites dans le monde du freeski, en lien avec l’idéologie première de la marque qui les soutient: Never stop exploring.

  • Friendship, Films, and The North Face

Le ski a beau être une activité individuelle, Emily, Janelle et Tonje ont choisi de faire équipe après avoir fait connaissance dans la ville de Revelstoke en 2016. Elles racontent avec un plaisir évident l’histoire de leur première descente en ensemble, qui s’est terminée par une chute mémorable alors qu’elles tentaient de sauter un windmill (un saut naturel créé par la neige soufflée par le vent). C’est cet incident qui les a motivées à former The Blondes.

Depuis le début, elles continuent de repousser les limites du possible. Comme le dit Emily, The Blondes trouvent leur inspiration dans le succès des skieurs qui les entourent. « C’est en regardant les autres essayer qu’on arrive à progresser », soutient-elle. The Blondes l’affirment: ici, la clef de la réussite, c’est l’engagement et l’encouragement mutuel.

Friendship, Films, and The North Face
« Quand le reste du groupe réussit une figure compliquée, ça me donne envie de me dépasser encore plus »,
indique Janelle.

Avec le temps qu’elles passent entre les sommets enneigés des célèbres Rockies, les filles savent certainement une chose ou deux sur les tricks les plus impressionnants de l’arrière-pays. J’ai eu un aperçu de leurs figures préférées - et celles qui sont les plus difficiles à réussir!

« Le Flat 3 est de loin mon trick préféré. Je me sens vraiment à l’aise de le réussir », indique Janelle. Quand il s’agit pourtant des plus difficiles, elle n’a pas honte de l’avouer non plus. « J’ai vraiment de la difficulté à bien réussir les backflips! »

Friendship, Films, and The North Face
« Mon préféré, c’est vraiment le worm turn. Et il est vraiment difficile à réaliser »,
ajoute Tonje avec un sourire en coin.

De son côté, Emily explique que le hand drag 3 est son préféré en ce moment, et l’un des plus compliqués à réaliser. « J’ai passé des années à rêver de faire ce saut avant de l’essayer et de finalement le réussir. » Si vous ne faites pas partie des initiés qui connaissent ces figures spéciales, faites une recherche rapide sur le web et vous trouverez certainement des vidéos montrant à quel point elles sont spectaculaires.

Entre les clips où l’on se délecte de leurs sauts impressionnants, The Blondes nous montrent leurs chutes, les figures qu’elles essayent encore de maîtriser, ainsi que les fous rires partagés autour de quelques bières. En lançant The Blondes, au départ, jamais elles n’auraient imaginé l’ampleur que prendrait leur petit projet.

Youtube Video

Performer à leur niveau demande le bon équipement, et The North Face a justement ce qu’il faut. Être soutenue en tant qu’équipe a fait toute la différence pour The Blondes; ça leur permet de grandir, d’évoluer au milieu de leur sport. Pour Tonje, travailler avec The North Face est vraiment le match parfait. « La marque nous voit comme un groupe, mais aussi comme des individus, et elle nous aide à développer notre plein potentiel. »

  • Friendship, Films, and The North Face
  • Friendship, Films, and The North Face
  • Friendship, Films, and The North Face

The North Face inspire The Blondes à donner le meilleur d’elles-mêmes. Et elle les équipe bien sûr avec le meilleur matériel possible pour l’arrière-pays. La chose la plus importante? Les gants. Janelle est formelle: ceux de The North Face sont les meilleurs sur le marché. Ses gants préférés sont ceux de la série Steep. Emily en rajoute: « Les modèles de la série Steep Patrol sont parfaits pour garder vos mains au chaud tout en vous laissant la flexibilité et la dextérité nécessaires pour manipuler les sangles et les fermetures éclair. » Du côté des vêtements maintenant, c’est la salopette A-CAD FUTURELIGHT qui vole la vedette grâce à ses nombreuses poches. 

Un autre élément à ne pas négliger? Le sac à dos. Tonje ne jure que par le Snomad 34L, qui lui permet de ranger tous ses accessoires de sécurité en plus de ses essentiels. Avoir un sac qui peut tout contenir est même nécessaire pour ses performances en montagne. « Je skie mieux quand je sais que j’ai tout ce qu’il faut pour assurer ma sécurité et celle du groupe », me confie-t-elle. À la fin de la journée, mis à part leurs blagues et leurs figures exceptionnelles, The Blondes partagent un lien très fort, et la sécurité passe toujours en premier. 

  • Friendship, Films, and The North Face

Il est évident que leur approche au ski basée sur le rire et l’amitié porte ses fruits. Janelle vient juste de recevoir le prix d’athlète de l’année au célèbre High Five Festival d’Annecy, en France. Tonje et Janelle ont également été nominées pour le titre de skieuse de l'année lors de l'International Freeski Film Festival. Mais un autre projet à l’horizon suscite l’enthousiasme des Blondes: un film en collaboration avec Matchstick Productions (MSP).

L’occasion de réaliser un vrai film serait une énorme opportunité pour elles. Et MSP est un nom bien connu dans la communauté du ski. Pour Tonje, ce projet est probablement celui dont elle est le plus fière à ce jour. « Je regardais leurs films quand j’étais petite, dans notre chalet en Norvège. Je suis vraiment reconnaissante de faire partie d’une production comme celle-là! » Le film s’intitulera Hotel Blondes, et présentera leur histoire et leur travail saisonnier - avant de mettre l’accent sur la gloire de leurs aventures dans les montagnes de Whistler. Restez à l’écoute!

  • Friendship, Films, and The North Face
  • Friendship, Films, and The North Face

À travers les récompenses, les accomplissements et les commandites qui ont ponctué l’histoire des Blondes au fil des ans, une constante demeure: la passion pour leur sport. Skier à un si haut niveau peut être une source de stress intense, mais leur attitude relax et positive semble agir sur elles comme une bouffée d’air frais des montagnes. Emily Childs, Janelle Yip, et Tonje Kvivik sont la preuve vivante qu’il n’y a pas de limites à ce que l’on peut accomplir quand l’objectif est de passer un bon moment en bonne compagnie. Alors qu’attendez-vous? Sautez sur vos skis et savourez absolument chaque seconde de la descente.

Magasinez The North Face

Loading spinner

Prolongé jusqu'au 2 octobre: dépensez 250$ et recevez 40$ en crédits expirables pour votre prochaine commande. Magasinez ›

Keep Shopping
  • Votre panier est vide